Première partie : 11 jours au pérou  -  déc-jan 2017

Contexte : Road trip de 4 mois en sac à dos à deux copines.

Budget : 30€ par jour et par personne HORS BILLETS D'AVION

notre itinéraire

  • LIMA : du 28 au 29 déc (1 nuit)
  • Bus LIMA -> CUZCO : nuit du 29 au 30 déc (compagnie Cruz del Sur, 22h de trajet)
  • CUZCO : du 30 déc au 3 janvier (5 nuits)
  • AGUAS CALIENTES : du 3 au 5 janv (2 nuits)
  • CUZCO : du 5 au 6 janv (1 nuit)
  • Bus CUZCO -> AREQUIPA : nuit du 6 au 7 janv (compagnie Cruz del Sur, 11h de trajet)
  • AREQUIPA : du 7 au 9 janv (2 nuits) 

CUZCO

Après 22h de bus entre Lima et Cuzco, nous voilà "fraîchement" débarquées dans la Vallée Sacrée. Nous avons préféré faire Lima - Cuzco directement car nous souhaitions aller à Arequipa par la suite avant de rejoindre le Chili. Plusieurs personnes nous l'avait déconseillé mais nous avons quand même pris cette décision. Et j'étais loin de me douter que j'aurai le mal de l'altitude... Vomissements, nausées, migraines... Une nuit donc plutôt dure à supporter.  Néanmoins, nous voilà finalement à bon port et prêtes à profiter pleinement du Pérou ! Remède contre le mal de l'altitude : le maté de coca et le repos. 

 

Cuzco est une ville nichée au cœur des montagnes, à tout de même 3400m d'altitude, ce qui est très impressionnant. Le centre ville regorge de bâtiments historiques qui sont plus ou moins proches de la Plaza de Armas. Cathédrales, églises... Il y a de quoi voir niveau architecture et beaucoup de choses à apprendre sur l'histoire de la ville et même du pays. Nous avons également visité (dans un tout autre registre) le musée du chocolat, qui est tenu par des français. Le chocolat y est bon et la visite gratuite très sympa (avec dégustations en prime). 

 

Nous avons acheté le "boleto turistico" qui coûte 130 SOL et qui permet de visiter 14 lieux sur Cuzco (dont l'intégralité de la vallée sacrée, EL valle sagrado). Suite à cet achat, nous avons pris un petit bus local (3 sol)  vers Tambomachay où nous sommes descendues pour entamer la visite de certains des sites archéologiques Inca incontournables de la Vallée Sacrée.

Tambomachay est donc le premier site archéologique Inca que nous visitons, c'est un temple voué au culte de l'eau. Selon la légende, c'est là que les fils du soleil allaient se reposer. En redescendant à pieds vers le centre ville de Cuzco nous sommes passées par Puka Pukara, Qenq'o et Saqsayhuaman, ce dernier étant un site Inca protégeant la ville de Cuzco. Il a été établi sur trois niveaux représentant les trois mondes (d'en haut, des hommes et d'en bas), dans ce sanctuaire était honoré l'éclair. Le temps n'était pas au rendez-vous puisque nous avons eu de la pluie et même de la grêle lors de nos visites. Nous avons donc pu sortir nos ponchos de compét'. Il faut avouer aussi que nous avons eu du mal à réguler notre souffle les premiers jours, prévoyez donc un petit temps d'adaptation ! 

 

Puis vint le soir du Nouvel An où nous avons retrouvé un de nos amis voyageant également au Pérou, après un dîner typique, nous avons observé le ballet de feux d'artifices lancés à tout-va dans toute la ville et la vallée. Un spectacle détonnant et impressionnant ! (Peu réglementé cela-dit car la crèche à en paille à pris feu, mais heureusement, quelqu'un a pris le temps de sauver le petit jésus!)

 

Nous avons repris le même petit bus local qui nous emmena cette fois à Pisaq, on a voulu rejoindre les ruines à pieds mais nous avions mal évalué la distance et j'ai bien failli abandonner. Nous pensions qu'il y avait environ 3kms alors qu'en faite c'était plutôt 7kms de dure monté.. Mais nous avons finalement atteint notre but avec les cuisses bien chauffantes. Et ça en valait la peine ! Un panorama impressionnant (à 2970 m d'altitude) sur ces fameuses montagnes et des ruines magnifiques à observer sans modération. 

 

Le Boleto permet également l'accès à 4 musées, et nous en avons visité 3 : Monumento Pachacuteq (à deux pas de notre logement), Museo de Sitio de Qorikancha et le Museo Historico Regional. Ces trois musées vous permettront d'en apprendre un peu plus sur la culture Inca et ses secrets.

 

Logement AirBnB, situé à 30min à pieds du centre ville. -> ICI <-

Très confortable et cosy, Liz est une hôte charmante et accueillante. 

 

aguas calientes - machu picchu

Pour atteindre Aguas Calientes, il vous faudra prendre un taxi collectif jusqu'à Ollantaytambo (2h de route environ), puis un train (nous avons pris la compagnie Inca Rail, 103€ aller-retour) qui vous y conduira. C'est un passage obligé pour vous rendre au si célèbre Machu Picchu. Ne vous attendez pas à un petit village typique : c'est un village forcément ultra touristique où tout est très cher et de mauvaises qualité. Je ne vous donnerai donc pas l'adresse de notre hôtel miteux.

 

Nous sommes donc arrivées la veille au soir, avons profité des bains thermaux, et nous sommes levées le lendemain matin à 3h30 pour l'ascension du fameux Machu picchu ! A quelques mètres du départ nous sommes tombées sur un pont qui n'ouvrait qu'à 5h, donc pas la peine de se précipiter, cela dit, nous étions en début de file et, croyez moi, elle était déjà bien longue. A 5h nous débutons une marche difficile et éprouvante mais finiront par arriver à 6h20 aux portes d'accès. Transpirantes et fières de nous, nous poussons encore l'effort et finissons par le voir enfin : une merveille, d'ailleurs l'une des sept nouvelles merveilles du monde. Entre brumes et éclaircies, nous arrivons à le voir de manière plutôt claire même si la pluie nous a vite rattrapée. Après avoir passé quelques heures sur le site, entre le pont des Incas et les différents points de vue, nous décidons de redescendre avant que la foule n'arrive en masse.

 

Nous passons une dernière nuit à Aguas Calientes avec des images plein la tête avant de retourner vers Cuzco et de s'arrêter en route pour visiter les ruines d'Ollantaytambo. Il vous faudra grimper un escalier particulièrement raide pour atteindre le haut des ruines, et après l'ascension de la veille, ça n'a pas été une mince affaire pour nous. Mais heureusement rien ne presse, et nous avons ensuite le temps d'admirer le temple du soleil, formé de six monolithes dont le poids avoisinerait les cinquante tonnes (mais comment on t'ils fait pour les emmener jusque là ?? Mystère...) 

 

Certes le Machu Picchu représente un coût certain dans un budget de routard mais ça vaut tellement le coup, arrivées en haut nous avions le souffle coupé par cette beauté naturelle que nous avons admirée pendant les heures. Nous l'avons atteint de la façon la plus économique qu'il soit : train aller-retour 103€, billet d'entrée pour le Machu Picchu 45€ et le taxi collectif jusqu'à Ollantaytambo 10 sol. 

arequipa

La ville d'Arequipa (posée à plus de 2000 m d'altitude) est simple et jolie, toute de blanc vêtue. C'est la pierre volcanique blanche le "sillar" qui a servit à al construction des monuments. Nous commençons nos visites par le Monastère Santa Catalina. Ce dernier nous a été décrit comme une petite ville dans la ville et c'est bien vrai : on se perd facilement dans les rues colorées et pleines de surprises de ce monastère. Il est très intéressant de découvrir les modes de vie des nonnes à l'époque, leurs fabuleuses cuisines et jolis cloîtres et jardins. Une visite à ne pas louper même si son prix est un peu élevé (40 sol). 

Nous avons également fait le "Free Walking Tour" qui permet de découvrir la ville à moindre coûts. Un moyen sympa de rencontrer des gens et de se retrouver dans des endroits où nous n'irions pas forcément de nous même. 


Deuxième partie : 20 jours au pérou  - mars 2017

notre itinéraire

Nous avons traversé la frontière Boliviano-Péruvienne en prenant le bus de Copacabana à Puno. Nous avons du dormir une nuit à Puno car les bus pour Lima partaient à 13h30 ou 14h30 et nous sommes arrivées sur place vers 16h. Il n'est pas désagréable de s'y arrêter car c'est un village plutôt mignon. 

  • PUNO : du 7 au 8 mars (1 nuit)
  • Bus de nuit PUNO -> LIMA : nuit du 8 au 9 mars (24h de trajet, compagnie Civa) 
  • Bus de nuit LIMA -> HUARAZ : nuit du 9 au 10 mars (8h30 de trajet, compagnie Cruz del Sur) 
  • HUARAZ : du 10 au 28 mars (18 nuits) 
  • Vol HUARAZ -> LIMA  puis LIMA -> BORDEAUX : le 28 mars 

Tout n'est s'est pas passé comme prévu puisque suite à de graves intempéries au Pérou, nous sommes restées bloquées 13 jours de plus à Huaraz. Les bus ne passaient plus car les routes ont été détruites par les glissements de terrain. Nous avons finalement voulu prendre un avion (beaucoup plus cher) pour rejoindre Lima et pouvoir prendre notre vol pour la France mais tous les vols étaient pleins (il n'y a que trois vols par semaine). Nous avons donc du décaler notre départ au 28 au lieu du 19 mars. Bref, une longue attente à Huaraz... Et nous n'avons pas pu visiter Lima.

 

huaraz et sa cordillère blanche

La ville d'Huaraz en elle même n'est pas très intéressante si ce n'est la Plaza de Armas et le mercado central (où l'on trouve vraiment de tout). Huaraz est un endroit connu surtout pour ses trekkings. Ils sont nombreux et il y en a pour tous les goûts ; sur quelques jours (Santa Cruz -> 4 jours, Huayhuash -> 12 jours), sur des demies journées ou sur des journées pleines. Huaraz est à 3052m d'altitude, il est donc important de s'y acclimater avant de se lancer dans les randonnées. La grande majorité des randonnées proposées à Huaraz ont lieu dans le Parc National Huascaran, c'est un parc de 340 000 hectares qui englobe la quasi totalité de la cordillère blanche et qui ne compte pas moins de 296 lacs de haute montagne et 663 glaciers. Vous imaginez un peu la diversité de paysages que cela peut offrir !! Et on n'a pas manqué d'aller y jeter un oeil...

  • Première randonnée d'acclimatation : Wilcahuain 

Cette randonnée, d'environ 15kms aller-retour, n'est pas des plus intéressante mais elle a le mérite de vous préparer à grimper en altitude. La respiration se fait difficile et l'oxygène manque. Il est donc important de savoir à quoi s'attendre avant d'en faire de plus difficile. Mettez-vous bien en tête qu'une randonnée en pratique "facile" devient plus difficile en altitude. Cette balade vous permet donc de vous évaluer. 

Il vous faudra donc partir de la Plaza de Armas et marcher tout droit environ 25 minutes jusqu'au panneau indiquant Wilcahuain. Profitez-en car c'est la seule et unique indication du sentier. Mais rassurez-vous, ça n'a rien de compliqué, il suffit de suivre le chemin principal jusqu'au bout et, au pire, il y a des habitants partout donc n'hésitez pas à demander. La route qui mène aux ruines de Wicahuain n'est pas moche mais très très très polluée... Il y a également beaucoup de chiens errants qui ne manqueront pas d'aboyer à votre passage. C'est triste de voir la nature en si mauvaise conditions... Les ruines quant-à elles n'ont rien de magnifiques mais ça reste mignon et vous avez une belle vue sur la Cordillère Blanche. 

  • Deuxième randonnée : Laguna 69

Une des randonnées les plus connues à Huaraz et une des plus jolies paraît-il. Elle se trouve à 3h de route d'Huaraz alors il vaut mieux s'organiser. Nous avons réservé notre "tour" dans une agence du centre-ville, c'est-à-dire transport aller-retour et guide pour 35 soles (plus 10 soles pour l'entrée dans le parc). Levé 4h30 (ouch), le mini-bus est venu nous récupérer devant notre logement vers 5h30. Il faut prévoir son petit-déjeuner et son déjeuner. Après nous être arrêtés dans un restaurant pour prendre notre petit-déjeuner, nous reprenons la route pour rentrer dans le parc. Nous passons devant la Laguna Chinacocha et la Laguna Llanganuco et restons bouche bée devant la majestueuse cordillère blanche qui nous entoure.

Vers 9h, nous voilà partis pour la laguna 69. D'après le guide, il faut entre 2 et 3h pour arriver en haut (mais lui bien sûr peut le faire en 1h45...). Il faut savoir qui nous partons de 3900m d'altitude pour atteindre les 4600m. Dès le début, le paysage est juste sublissime ! Tout, absolument tout est magnifique, on se croirait dans un autre monde : cascade, verdure, montagnes, rivières... Dès les premiers pas, le souffle se fait saccadé et l'oxygène a du mal à remplir nos poumons. Mais nous persévérons, même quand nous voyons les terribles montées se dresser devant nous. La dernière, juste avant la Laguna 69, est vraiment coriace, mais en y allant petit bout par petit bout, ça le fait ! Essoufflées mais ravies nous voilà en haut (en moins de 3 heures !) pour admirer cette merveille de la nature. C'est incroyable, l'eau est turquoise et nous avons un temps magnifique (alors que c'est la saison des pluies !) le soleil vient nous récompenser pour tous les efforts fournis. Que demander de plus ? 

Nous prenons notre déjeuner et repartons (bien plus facilement) dans le sens inverse. Nous rentrons sur Huaraz à 17h30 et la pluie se met à tomber violemment. Quelle chance nous avons eue ! 

 

Hostal Buena Vista

1408 jiron 28 de julio, Huaraz

7€ la nuit par personne

Écrire commentaire

Commentaires: 0