2 semaines en Bolivie - Février / mars 2017

Contexte : Road trip en sac à dos de quatre mois à deux copines. 

Budget : 390€ soit environ 28€ par jour HORS BILLETS D'AVION

Notre itinéraire

Une fois n'est pas coutume, nous avons traversé la frontière Argentino-bolivienne entre La Quiaca et Villazon par voie terrestre (à pieds). Les deux villages sont très proches l'un de l'autre, il ne faut pas plus d'une demie heure pour entrer en Bolivie depuis l'arrêt de bus de La Quiaca ! De ce dernier, nous prenons un bus vers Tupiza, premier stop en Bolivie...

  • Bus de jour VILLAZON -> TUPIZA : le 22 février 
  • TUPIZA : du 22 au 24 février (2 nuits)
  • TOUR 4 J / 3N en 4x4 TUPIZA -> UYUNI : du 24 au 27 février, bus de jour vers Potosi
  • POTOSI : du 27 février au 1er mars (2 nuits), bus de jour vers Sucre
  • SUCRE : du 1er au 4 mars (3 nuits) 
  • Bus de nuit SUCRE -> LA PAZ : nuit du 4 au 5 mars (12h de trajet, compagnie San Francisco)
  • Bus de jour LA PAZ -> COPACABANA (3h de trajet), Bateau de jour COPACABANA -> ISLA DEL SOL (2h30 de trajet) : le 5 mars
  • ISLA DEL SOL (Challapampa) : du 5 au 7 mars (2 nuits)
  • Bateau de jour ISLA DEL SOL -> COPACABANA (2h30 de trajet), Bus de jour COPACABANA -> PUNO (4h de trajet)

Tupiza

Tupiza est une petite ville agréable située dans le Sud de l'Altiplano.  Cette ville devient de plus en plus touristique car de nombreux départ en tours organisés vers le Salar d'Uyuni s'y organise. Mais il y a aussi de belles choses à voir à Tupiza. Notre hôtel était génial et Daria (la réceptionniste) nous a emmenés gratuitement visiter la Quebrada de Palmira avec le couple avec qui nous partons faire le tour en 4x4. Ce site offre à la vue de nombreuses formations rocheuses, on y retrouve entre autres ; le Canyon del Colca, la Puerta del Diablo et la Vallée des machos (qui signifie vallée des hommes, dû aux formes franchement phalliques des roches, pour citer le petit futé !) Vous pouvez également vous promener dans le centre ville plutôt agréable, apprécier une bière Bolivienne (que je trouve plutôt fade, mal habituée que je suis venant du Nord-Pas de Calais !) et vous restaurer dans l'un des nombreux Comedor pour peu cher, bon et copieux.

 

Hostal Buch Cassidy

HostalButch@hotmail.com

+59179448880

Personnel au top, PDJ génial, chambre niquel , 9€ / nuit /pers 

Tour 4 jours- 3 nuits en 4x4 tupiza - uyuni

Le fameux tour tant attendu ! Nous avons réservé notre tour directement dans notre hôtel pour la somme de 1300 Bolivianos.  Ce à quoi il faut ajouter environ 200 Bolivianos pour les droits d'entrée dans certains lieux que je repréciserai plus tard. C'est donc avec la compagnie "Encanto del Sud" que nous choisissons de partir, avec Willy comme guide et Nancy notre jeune cuisinière de 18 ans. Nous partons à un seul 4x4 (il y a des compagnies comme "Tupiza Tour" qui partent à 3 4x4 !) et nous ne sommes que 4 dans la voiture ! C'est juste parfait. En plus nous sommes avec un couple de trentenaire (Marta : Polonaise & Albert : Espagnol) qui sont adorables.

Il faut juste penser à prendre son papier toilette, son sac de couchage, du gel antibactérien et des lingettes bébé. Alors si vous n'avez pas peur de ne pas vous laver pendant 4 jours, de faire pipi dans la nature et d'avoir froid (trèèès froid), suivez nous pour cette expérience de malade !  Mais n'oubliez pas de recharger à fond vos batteries (petit jeu de mot ahah) d'appareils électroniques car l’électricité se fait rare pendant le tour.

 

JOUR 1 : A LA DÉCOUVERTE DE LA CORDILLÈRE DES ANDES 

 

Après un petit-déjeuner bien copieux dans notre hôtel à 7h, nous voilà prêts au départ à 7h30. Nous prenons la route sous la pluie (et oui, nous sommes en Bolivie en pleine saison des pluies) pour un premier stop un peu après Tupiza dans la Quebrada de Palala, d'autres formations rocheuses tout à fait impressionnantes. Nous continuons notre route vers un tout petit village, tout en terre battue, de 250 habitants, nommé Cerillos, où nous prenons notre déjeuner. Après ce moment plaisir gustatif, nous reprenons la route vers San Antonio de Lipez (droit d'entrée : 15 bs) où nous découvrons le "Pueblo Fantasma", soit le village fantôme, situé à 4876m d'altitude. Ce village servait de refuge pour les Indiens lors de l'exploitation des minerais au 17ème siècle. 

Le mal de l'altitude commence à me gagner, pas de vomissements mais d'énormes maux de tête. Heureusement Willy à des cachets contre le mal de l'altitude et des feuilles de coca à mâcher (pas terrible mais efficace). Nous reprenons la route vers La Laguna Morejon où nous devons payer le droit d'entrée de 150 bs pour l'accès au parc national de la faune Andine Eduardo Avaroa. Ce parc mesure 714 745 hectares et se trouve de 4000 à 6000m d'altitude. Nous terminons cette belle journée dans le village de Quetena Chico où nous passerons la nuit. Une nuit bien fraîche mais le repas de Nancy fut délicieux. 

 

JOUR 2 : LAGONS, DÉSERT ET EAUX THERMALES

 

Dur réveil à 6h, petit-déjeuner, puis départ pour une nouvelle journée de visites et de découvertes. Notre première halte fut La Laguna Hedionda Sur et notre première rencontre avec des flamands roses ! Il y en a trois sortes dans ce parc national : los flamencos Andinos, los famencos Chilenos et los flamencos James. On peut les différencier grâce à la couleur de leurs pattes. Nous poursuivons jusqu'aux eaux thermales de Polques (6bs pour vous baigner). C'est vraiment sympa de se baigner dans une eau à 40°C lorsqu'il neige à côté de vous ! En plus, le paysage est magnifique. 

Après ce moment de relaxation, nous nous dirigeons vers El Desierto de Dali (nommé ainsi à cause des pierres de formes surréalistes) puis vers la laguna Blanco (où nous croiserons un petit renard trop mignon !) et enfin vers la laguna verde qui nous offre une vue sur le volcan Licancabur (situé à 5916 mètres d'altitude ! Il est possible de l'escalader si vous êtes téméraire). Nous prenons notre pause déjeuner au milieu de la nature et seuls au monde. Un sentiment plutôt agréable je dois dire. 

Sur la route nous avons la chance de voire des tonnes de lamas, des vicunas (sorte de mélange entre lama et biche), des autruches, des ânes, des vizcacha (sorte de mélange entre kangourou et lapin), des renards... Trop bien !

Nous devions ensuite aller voir les Geyser (à 5000 mètres d'altitude) mais nous n'avons pas pu à cause de la neige... Dommage mais bon, on ne peut pas lutter contre les éléments ! La neige redoublant, nous sommes directement allés à Huaylljara pour la nuit. Nous avons du boire environ 10 thés chacun pour nous tenir chaud tant le froid était saisissant même à l'intérieur. Après quelques jeux de cartes, un bon repas (spécialité Bolivienne le Piqua Macho) et de bons moments de rigolade, nous sommes allés rejoindre nos lits tout grelottants en priant pour que la neige s'arrête et que nous puissions repartir le lendemain. 

 

JOUR 3 : LAGONS, DÉSERT ET UYUNI

 

 

Réveil à 6h, Nancy nous a préparé de délicieux pancakes pour le petit-déjeuner, de quoi appréhender la journée avec le sourire. La neige s'est arrêté nous allons donc pouvoir repartir ! Euh... en fait c'est sans compter la panne de voiture due au froid. Mais heureusement, en 20 minutes c'est réglé et nous reprenons la route vers la Laguna Colorada. Ce dernier mesure 60km² et n'est profond que de 45cm et doit sa couleur à la présence de pigment d'algues microscopiques. Nous ne l'avons pas vu rouge mais il avait une couleur rose-orangé. Et on y trouve encore une fois plein de flamands roses et également des Huallata, couple d'oiseaux symbole de la fidélité car quand l'un meurt, l'autre meurt aussi. C'est mignon. 

Maintenant direction le désert de Siloli pour admirer el Arbol de Piedra, puis nous poursuivons par d'autres lagons aux flamands roses : laguna Honda, laguna Hedionda Norte... Nous n'avons pas pu prendre la route initiale qui nous aurait fait passer le village Attulcha et surtout par l'Isla Incahuasi, située au cœur du Salar d'Uyuni, encore une fois à cause du temps. Nous sommes donc passés par San cristobal,  le cimetière de trains d'Uyuni (pas terrible) et nous avons dormi à Uyuni (la ville n'est vraiment pas intéressante). Pour notre dernier dîner avec le tour, nous avons eu droit à une bouteille de vin rouge ! 

 

JOUR 4 : SALAR D'UYUNI !!!

 

Réveil à 4h15 direction le Salar d'Uyuni pour voir le levé du soleil. Ce dernier ne fut pas spectaculaire car il y avait beaucoup de nuages. Après ce premier contact avec le Salar, nous voilà partis pour l'hôtel de sel (Playa Blanca) afin de prendre le petit-déjeuner. Une fois le ventre bien plein, nous nous lançons à la découverte du Salar, le plus grand et le plus haut (3700 mètres) désert de sel au monde ! Avec une superficie de 10 582km², seul le volcan sacré Thunupa permet de s'y orienter. Nous n'aurons pas droit au ciel bleu et au sol blanc, mais au ciel nuageux se reflétant dans la fine couche d'eau revêtant le Salar. L'effet miroir est impressionnant et nous ne résistons pas à l'envie de faire des tonnes de photos (habituelles). Bref, nous ne sommes pas déçus par cette immensité de la nature. Nous finissons notre tour par un déjeuner dans le village de Colchani où vous pourrez acheter des souvenirs si vous le souhaitez. 

C'est la fin de quatre jours merveilleux, riches en découvertes et émotions ! Je ne peux que vous conseiller ce tour, il est certes un peu cher, mais c'est le meilleur moyen de visiter le Sud Lipez et de vivre une expérience hors du commun. 

 

Potosi

Nous sommes arrivées à Potosi en prenant le bus depuis Uyuni, il faut compter 3h environ et seulement 20bs. Nous sommes restées deux nuits là bas dans un hostel vraiment sympa. Malheureusement le seul jour plein que nous avions pour visiter la ville fut le jour de la "Challa", le dernier jour du carnaval. Durant cette journée, tout est fermé, personne ne travaille. Nous nous sommes donc un peu baladées dans la ville qui est plutôt mignonne mais nous n'avons pas pu visiter la fameuse Casa de la Moneda. Potosi est également réputée pour ses nombreuses églises et couvents et pour les mines du Cerro Rico, que vous pouvez visiter. Je ne voulais pas le faire, étant claustrophobe, et puis Marion m'apprit plus tard qu'en plus, très peu de l'argent payé pour le tour était donné aux mineurs et en plus de ça vous les dérangez pendant leur travail... Bref nous ça ne nous disait rien, à vous de voir ! Au delà de ça, Potosi c'est quand même la plus haute ville du monde avec 4070 mètres d'altitude, autant vous dire que vous êtes essoufflés rien qu'en allant faire des courses. Préparez les poumons !

 

Hostel Casa Blanca 

Bien situé, bon PDJ, chambre propre

9€ la nuit

Sucre

La ville de Sucre se trouve dans la région centrale de la Bolivie et elle est considérée comme la plus belle ville du pays et la plus attrayante. Cette cité coloniale se trouve être la capitale historique du pays. Ici vous trouverez encore de nombreuses églises et cathédrales parfois même l'une en face de l'autre. La plus connue est l'église San Felipe de Neri que vous pouvez visiter et également monter sur son toit pour apprécier une vue panoramique de la ville. Ensuite dirigez-vous vers la Plaza del 25 de mayo, une jolie place qui vous permettra d’accéder à la Casa de la Libertad (15bs). Ce musée vous permettra d'en apprendre un peu plus sur l'histoire Bolivienne qui reste assez complexe. Non loin de cette place, vous trouverez le Mercado Central, pour acheter fruit & légumes ou pour manger sur le pouce pour vraiment pas cher. Nous sommes allées voir le parc Simon Bolivar (de qui la Bolivie tient son nom), mais se fut plutôt décevant, mal entretenu, il y a certes, une mini tour Eiffel de 11 mètres au milieu mais franchement ça ne vaut pas le détour. 

Ensuite, nous sommes allées vers Le mirador de Recoleta (préparez les guibolles) d'où l'on peut apprécier une jolie vue de la ville. Il y a aussi quelques stands de souvenirs artisanaux. Mais surtout vous y trouverez le plus beau musée de Bolivie : El museo de Arte Indigena (22 bs). Il expose et explique les techniques de fabrication des plus beaux tissus de Bolivie. Chaque motif à une symbolique et c'est assez compliqué à comprendre, bien que très intéressant. 

Nous voulions également faire El museo de etnografia y folklore mais il était fermé pour cause de maintenance. 

 

Nous avons retrouvé Albert & Marta un soir, pour fêter dignement l'anniversaire de Marion, même quelques jours plus tard, avec gâteau, bougie et boissons ! Nous avons dîné au Florin, un restaurant / bar très sympa et proche de la place. Les plats étaient bons, un peu plus chers que la moyenne Bolivienne mais tout de même largement abordables. Nous sommes ensuite allés dans un autre bar dont je serai incapable de me rappeler le nom. Une jolie soirée. 

 

Guesthouse Mi Angeline

Calle linares, réservé sur booking

8€ la nuit avec PDJ

Copacabana - isla del sol - lac titicaca

Nous ne nous sommes pas arrêtées à La Paz par manque de temps et aussi car nous ne sommes pas fans des grandes villes. Donc après avoir pris notre bus de nuit entre Sucre et La Paz, nous avons tout de suite trouvé un bus pour Copacabana (partant à 8h00). Ce dernier nous emmena à bon port pour 12h30 environ, et nous avons donc pu tout de suite prendre un ticket pour le dernier bateau allant vers l'Isla del Sol (13h30). Comme nous sommes en saison des pluies, il n'y a pas grand monde et notre itinéraire s'est fait vraiment facilement, sans réservations préalables. Cela-dit, je ne le conseillerai pas en pleine saison touristique. 

Vers 17h nous voilà enfin sur l'Isla del Sol ! Nous avons demandé au conducteur du bateau de nous conduire au nord de l'île, soit dans le village de Challapampa. Bien sûr, il pleuvait, encore et toujours. En prenant la première rue en face de là où nous avons accosté, nous avons jeté notre dévolu sur l'Hostel Cultural pour les deux nuits à venir. Pour ne pas vous mentir, il a fait froid, très froid et surtout très humide. 

 

L'Isla del Sol est l'île la plus importante présente sur le lac Titicaca, elle abrite d’intéressants ouvrages architecturaux de la période précolombienne. Selon la légende, c'est ici que les enfants du Dieu Soleil (Manko Kapak et Mama Okllo) commencèrent le périple qui les amena plus tard à fonder Cuzco. Le lac Titicaca, perché à 3800 m d'altitude, se confond aisément avec l'océan tant il est étendu entre la Bolivie et le Pérou (8372 km²).

 

Nous sommes arrivées sur l'île en période de fête (sûrement le carnaval) et avons donc pu admirer les danseuses en tenues traditionnelles. Cependant, les danses restent très simples et la musique peu variée (un unique morceau répété inlassablement qui peut finir par rendre fou). Marion étant tombée malade quelques jours auparavant et le temps étant toujours aussi pluvieux, je pars faire la randonnée du tour de l'île seule. Cette randonnée d'une vingtaine de kilomètres est vraiment très jolie, avec des vues sur les côtes, les ruines, les petits chemins et les animaux . Elle se fait facilement et aisément en 6 à 8 heures. Je n'ai pas croisé grand monde durant ma promenade mais, je le répète, nous sommes en saison des pluies, alors selon la saison à laquelle vous vous y rendez, soyez vigilants ! D'un point de vue personnel, j'ai aimé cette île même sous la pluie, mais je me doute bien sûr que le soleil la rend encore plus belle. Dans le village de Challapampa, il y a de très bons et copieux empanadas pour seulement 5 bolivianos (env. 0,70 cents d'€). 

 

Hostal Cultural, confort sommaire

45 bolivianos/pers/nuit