Je pars ! Le premier jour du reste de ma vie.

Dans la vie, on a souvent des choix à faire, des décisions à prendre. Ces choix peuvent changer le reste de notre vie. Je me suis souvent fait cette réflexion : « Et si je n’étais pas allée à cet endroit précis, à ce moment précis, où en serais-je aujourd’hui ? ». Bien des gens, se posent cette question qui demeurera sans réponse. Le plus dur à présent, c’est de choisir de ne plus se la poser, d’avancer coûte que coûte et de ne jamais se retourner. Aujourd’hui, j’en ai décidé ainsi. J’avance. Oh bien sûr, cette décision n’est pas aisée, et je ne la respecterai pas toujours, évidemment, mais le plus important est d’avoir fait la démarche de se le dire. 

 

La vie. On en parle, on en souffre, on en rigole, on la trouve injuste, joyeuse, triste, haineuse, mal faite, pourrie. Mais au fond, qu’est ce que la vie ? Je pense que c’est simplement quelque chose qu’on nous donne, qu’on nous offre (comme un cadeau) et nous décidons d’en faire ce que nous voulons. Ce cadeau est parfois empoisonné, il peut s’avérer rempli de désillusions, de regrets, de moments de tristesse… Mais la chose la plus remarquable que l’on puisse faire, c’est de savoir faire des ces faiblesses de la vie, une force. Aller contre le mal pour voir que la vie c’est aussi du bonheur, du partage, de la joie de vivre, des souvenirs inoubliables, des rencontres… On vit des choses, on y pense, on se pose des questions. Cela nous rend parfois plus fort ou parfois plus vulnérable. Mais au fond, cela nous change. 

 

Après vingt années de vie avec son lot d’injustices, de désillusions, d’incompréhension mais aussi de bonheur, de rencontres, de joies, de réussite, j’ai pris la plus lourde décision de ma (courte) vie. J’ai décidé de voyager. Oui, ça paraît tout bête dit comme ça, c’est sûr. Mais je ne parle pas de partir deux mois au Maroc dans un club de vacances ! (Cela dit, je n’ai rien contre les clubs de vacances et encore moins contre les gens qui y vont, j’y suis d’ailleurs déjà allée, enfin c’est une autre histoire). Non cette fois-ci, je pars en Australie, à environ 14300 kms de ma petite maison, dans la ville de Perth et pendant un an. Premier changement de territoire sur une durée si longue. Premier road trip. Premier changement de culture. Premiers mots d’anglais (non je rigole, quoique…). 

 

Bref, je pars le 28 septembre, sur un vol d’une durée de 21 heures avec une escale à Abu Dhabi. D’ici là, je vais essayer de gagner un peu d’argent (ça pourrait me servir). En attendant, je continue les préparatifs (je cherche une grande valise). J-107 !

Écrire commentaire

Commentaires: 0